Soutenance de thèse de Corinne PASQUIER

Ecole Doctorale
Physique et Sciences de la Matière
Spécialité
OPTIQUE, PHOTONIQUE ET TRAITEMENT D'IMAGE
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
Impulsion ultra-courte,diélectriques,propagation dans l'air,effets non linéaire,Ablation,Absorption
Keywords
Ultrashort pulse,dielectrics,propagation in air,nonlinear effects,ablation,absorption
Titre de thèse
Ablation d'une cible solide diélectrique par une impulsion laser ultrabrève dans l'air
Ablation of a dielectric solid targets by ultrashort laser pulse in air
Date
Lundi 17 Septembre 2018 à 10:45
Adresse
Faculté des Sciences Aix-Marseille Université 163 Avenue de Luminy Case 901 13288 Marseille
Amphi 12
Jury
Directeur de these Olivier UTEZA Aix Marseille Université, CNRS, LP3
Rapporteur Guillaume DUCHATEAU Université de Bordeaux-CNRS-CEA, Centre Lasers Intenses et Applications (CELIA), UMR 5107.
Rapporteur Stéphane GUIZARD Laboratoire des Solides Irradiés
Examinateur Javier SOLIS Laser Processing Group, Instituto de Optica, Consejo Superior de investigaciones Científicas (IO, CSIC).
Examinateur Patricia SEGONDS Institut NEEL, CNRS, UGA
Examinateur Laurent GALLAIS Institut Fresnel UMR 7249, Ecole centrale Marseille
CoDirecteur de these Nicolas SANNER Aix Marseille Université, CNRS, LP3
Examinateur Marc SENTIS Aix Marseille Université, CNRS, LP3

Résumé de la thèse

Les impulsions laser de quelques cycles optiques offrent des capacités remarquables dans l’interaction laser-matière, en particulier pour l’ablation de matériaux diélectriques. Cependant, la focalisation d’impulsions laser ultracourtes dans l’air implique des limitations naturelles à la propagation linéaire du faisceau en amont de la cible. Dans ce contexte, on étudie l’ablation en surface de matériaux diélectriques lorsqu’ils sont irradiés par une impulsion unique de 12 fs dans l’air, dans des gammes d’intensités situées au-dessous et au-dessus de l’apparition des effets non linéaires dans l’air. En particulier, nous avons établi le lien entre la distribution en fluence en fonction des régimes de focalisation linéaire et non linéaire, et les diamètres des cratères. Nous avons démontré que le profil des cratères peut être prédit malgré les importantes modifications du faisceau laser à haute énergie, pour deux matériaux : la silice fondue et le saphir. Puis, après avoir identifié un régime d’ablation où le faisceau laser n’est pas affecté par ces effets non linéaires, nous avons développé un ensemble de diagnostics permettant de caractériser le plasma crée. Nous avons discuté et comparé les résultats obtenus sur les deux matériaux. En régime d’ablation, il apparait alors que la densité du plasma est inférieure ou proche de la densité critique. De plus, la pénétration du faisceau est plus importante dans le cas du saphir que de la silice fondue donnant lieu à des cratères plus profonds.

Thesis resume

Few-cycle laser pulses offer remarkable capabilities for laser-matter interaction, especially for ablation of transparent dielectric materials. However, focusing ultrashort laser pulses in air implies natural limitations to linear beam propagation prior the target. In this context, we study the surface ablation of dielectrics with single 12 fs laser pulses in air, at intensities below and above the apparition of nonlinear effects in air. In particular, we establish the link between the fluence distribution at the laser focus, spanning from linear- to nonlinear- focusing regimes, and the ablated crater diameters. We demonstrate that the crater profile can be predicted despite significant beam reshaping taking place at high fluence, for fused silica and sapphire. Then, we identify an ablation regime where the beam is still unaffected by nonlinear effects in air. In these conditions, we developed an energy balance experiment, allowing characterizing the created plasma. We discuss and compare the results acquired on fused silica and sapphire. We show that in ablation regime the density plasma is below or nearby the critical density. Moreover, the beam penetration is higher in sapphire than in fused silica, yielding deeper craters.