Ecole Doctorale

Physique et Sciences de la Matière

Spécialité

PHYSIQUE & SCIENCES DE LA MATIERE - Spécialité : ENERGIE, RAYONNEMENT ET PLASMA

Etablissement

Aix-Marseille Université

Mots Clés

Diagnostic spectroscopique,fusion magnétique,ITER,profils de raies,

Keywords

spectroscopy diagnostic,magnetic fusion,ITER,ZEEMAN Effect,

Titre de thèse

Diagnostic spectroscopique des plasmas de fusion magnétique - application à ITER
Spectroscopic diagnostic of magnetic fusion plasmas - application to ITER

Date

Tuesday 23 July 2019 à 10:00

Adresse

Université d'Aix-Marseille, Campus de Saint-Jérôme Salle des thèses

Jury

Directeur de these M. Joël ROSATO Université d'Aix-Marseille
Rapporteur M. Muhammad NUR Central for Plasma Research, Diponegoro University
Rapporteur Mme Nelly BONIFACI Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble, Université Grenoble Alpes/CNRS
Examinateur Mme Annette CALISTI PIIM, Université d'Aix-Marseille/CNRS

Résumé de la thèse

Résumé Cette thèse porte sur la modélisation du rayonnement de raies émis par les plasmas de fusion magnétique pour faire des applications au diagnostic. Une attention particulière est apportée aux électrons découplés (« runaway »), qui sont attendus avec une proportion significative dans ITER. Dans le premier chapitre, nous donnons une introduction générale sur la fusion magnétique et sur les machines tokamak, ainsi que sur les disruptions ; ces dernières sont engendrées par des instabilités et elles peuvent conduire à la formation de faisceaux d’électrons runaway très énergétiques. Dans le deuxième chapitre, le formalisme utilisé dans les modèles d'élargissement de raies spectrales est présenté, à partir d’outils de mécanique quantique et de physique statistique. Des calculs numériques de raies de Balmer sont également effectués dans le cadre d’une application aux diagnostics synthétiques. Dans le troisième chapitre, nous discutons de la physique relative aux ondes de Langmuir, notamment, l’amortissement Landau et son processus inverse, l’instabilité faisceau-plasma. Ce processus engendre un champ électrique oscillant, dont l’amplitude peut être évaluée à l’aide de la théorie quasi-linéaire. Nous présentons cette théorie ainsi qu’une généralisation aux régimes fortement non linéaires dans lesquels les ondes de Langmuir sont couplées aux ondes sonores et électromagnétiques. Enfin, dans le quatrième chapitre, nous appliquons le formalisme pour différentes densités de faisceau dans des conditions de plasma de bord de tokamak et nous examinons la faisabilité d’un diagnostic spectroscopique des électrons runaway. Mots-clés: spectroscopie, diagnostic, ITER, tokamak, électrons emballés, effet Stark, ondes de Langmuir

Thesis resume

Abstract This thesis focuses on the modeling of the atomic line radiation emitted by magnetic fusion plasmas for diagnostic purposes. An improvement of the accuracy of diagnostics is proposed, in order to have a better characterization of runaway electrons in the context of ITER preparation. In the first chapter, we discuss about fusion reaction, about how it is produced in tokamak machines, and we discuss about the disruptions, which are a consequence of instabilities. They are one cause of runaway electrons. In the second chapter, the formalism used in spectral line broadening models is introduced based on quantum mechanics and statistical physics. Numerical calculations are also presented. They are done for applications to synthetic diagnostics in tokamak divertor plasma conditions. Hydrogen Balmer lines with a moderate principal quantum number are considered. In the third chapter, we discuss the physics underlying Langmuir waves. This includes the Landau damping process and its inverse counterpart, the plasma-beam instability mechanism. It is possible to calculate the magnitude of the electric field which is created by a beam of electrons using the quasilinear theory. We present this theory and we present a generalization to strongly nonlinear regimes for which the Langmuir waves are coupled with the ion sound and electromagnetic waves. Finally, we discuss this model and, next, apply the formalism for different beam densities in tokamak edge plasmas and we examine the possibility for making a diagnostic of runaway electrons based on atomic spectroscopy in the fourth chapter. Keywords: Spectroscopy, diagnostic, ITER, tokamak, runaway electrons, Stark effect, Langmuir waves