Le doctorat est une expérience professionnelle de recherche ( cf. arrêté modifié du 25 mai 2016) nécessitant de se former tout au long de la thèse, afin d'acquérir les connaissances et compétences nécessaires au bon déroulement de la recherche et à une poursuite de carrière, académique ou non académique, réussie.

La doctorante ou le doctorant doit ainsi réaliser au moins 100 heures de formations.

Il lui appartient d'en répartir le suivi sur la durée de son doctorat, de manière appropriée et pertinente au regard de ses besoins et disponibilités, en accord avec sa directrice ou son directeur de thèse.

Ces formations, encadrées par la convention individuelle de formation, sont réparties en 2 blocs et 4 catégories:

* 50 heures de formations scientifiques: Outils de la thèse & Séminaires

* 50 heures de formations professionnalisantes: Compétences relationnelles, organisationnelles, managériales & Compétences propres au métier de chercheur.

Les formations doctorales proposées par l'université sont accessibles sur la plateforme ADUM.

Les écoles doctorales (ED) ont en charge les formations disciplinaires.

La direction de la formation doctorale (DFD) propose un large volet de formations transverses, accessibles à l'ensemble du public doctorant, quel que soit le domaine disciplinaire.

Parmi cette offre, les formations à l'éthique de la recherche et à l'intégrité scientifique dans les métiers de la recherche sont à suivre obligatoirement en 1ère année de thèse.

La doctorante ou le doctorant peut être amené(e) à assister et ou à participer à des formations, congrès, écoles d'été ...non organisées par l'université ("hors catalogue") ; pour s'assurer que ces activités peuvent être valorisées en heures de formations, elle (il) doit se rapprocher au préalable de l'école doctorale à laquelle elle (il) est rattaché(e).